Actualité Mutualiste

Téléchargez
notre magazine Mutuelle Infos
n°48

Actualité Mutualiste

Retrouvez toutes l'actualité des Mutuelles Groupe Dépêche du Midi En savoir +

  • Rentrée : 6 astuces pour reprendre le boulot sans stress

    Illustration : Rentrée : 6 astuces pour reprendre le boulot sans stress

    FIXEZ-VOUS DES OBJECTIFS
    Osez ! Quoi de plus motivant et excitant que d'entreprendre de nouveaux projets que ce soit professionnel ou personnel (se mettre au théâtre, adhérer à une association, s'inscrire à un cours de cuisine). Vous ne savez pas par quoi commencer ? Dressez la liste de vos envies sur une feuille de papier et choisissez en priorité celle qui vous semble la plus réalisable et la plus profitable.
    SOURIEZ !
    A vos collègues, à vos voisins, aux passants dans la rue. La générosité et la bienveillance gratuite par le sourire ou des compliments aux autres rejaillissent indirectement sur soi. Comme les pensées positives, ces petites attentions, qui peuvent paraître comme des détails, sont d'une importance majeure car elles procurent un bien-être intérieur et rendent plus doux envers soi-même. 8 Français sur 10 débutent la journée de travail avec le sourire, ce qui les rend plus performants et leur permet d'avoir davantage confiance en eux.
    REPRENEZ LE SPORT
    Gage de relaxation et d'épanouissement personnel (à condition de la pratiquer avec plaisir), l'activité physique permet de se décharger du négatif potentiellement accumulé dans la journée. A vélo, à la piscine, en running ou en salle, le sport transforme en énergie positive ce magma de stress et de toxicité pour créer des endorphines tout en sculptant votre corps. Choisissez un sport qui vous attire et lâchez-vous. Vous deviendrez vite accro !
    RALENTISSEZ À LA MAISON
    Rien ne sert de courir. A trop vouloir en faire, vous vous épuisez physiquement et mentalement et risquez le burn-out. Si vous voulez rester en forme, vous devez prendre le temps, quitte à faire moins d'activités. Surtout, pensez à décharger votre planning pour prendre du temps pour vous et vous accorder des pauses ciblées sur la détente : une manucure devant la télé, un bon bain chaud, une respiration bienfaisante, etc.
    ...ET AU TRAVAIL
    A contre-courant des impératifs de productivité et de rapidité assignés au salarié, on oublie que prendre son temps a aussi du bon dans le milieu professionnel. Cela a même un effet bœuf en réunion en instaurant un climat de confiance.
    De la même manière, libérez-vous quelques minutes dans votre journée pour faire des pauses, restez détendu pour mieux reprendre le travail ensuite.
    FAITES-VOUS PLAISIR
    Elémentaire mais parfois boudé par manque de temps ou par culpabilité, se faire plaisir quotidiennement sera certainement la résolution la plus importante de la rentrée. Les moyens pour y arriver sont légion : manger une petite friandise (pas tous les jours évidemment), appeler une copine, faire une activité que l'on aime (cinéma, sport). Autant de petits bonheurs qui permettent de croquer la vie à pleines dents et de grandir intérieurement.

  • oups.gouv.fr : un nouveau site pour éviter les erreurs dans ses démarches

    Illustration : oups.gouv.fr : un nouveau site pour éviter les erreurs dans ses démarches

    Les démarches administratives sont parfois complexes. Il est donc facile de se tromper en croyant bien faire. C’est pour tenir compte de cette réalité qu’une loi de 2018 a acté le principe du “ droit à l’erreur ”.
    Le droit à l’erreur s’inscrit dans une relation de confiance entre les administrations et les usagers. Il s’agit de privilégier une démarche bienveillante, de conseil : en cas d’erreur, l’usager est présumé de bonne foi et invité à la régulariser sans être sanctionné. Dans cet esprit, un nouveau site gouvernemental : oups.gouv.fr, ouvert le 4 juin dernier, liste les erreurs les plus fréquentes et présente des conseils pratiques pour les éviter.
    De nombreux domaines sont concernés : études, emploi, famille, fiscalité, retraite... La santé figure également parmi les thèmes abordés. On peut ainsi trouver sur oups.gouv.fr des conseils pratiques pour ne pas se tromper dans sa demande de couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), de pension d’invalidité et de prise en charge de frais de transport sanitaire, et mieux comprendre ses obligations. Le site sera prochainement enrichi avec de nouveaux sujets.

    Le droit à l’erreur, qu’est-ce que c’est ?
    La loi du 10 août 2018 pour un État au service d’une société de confiance (dite “ loi Essoc ”) prévoit plusieurs mesures destinées à rénover les relations entre le public et l’administration. Bienveillance, transparence et accessibilité constituent les principes directeurs de cette réforme.
    Le droit à l’erreur est l’une de ces mesures. Il reconnaît la possibilité pour chacun de se tromper dans ses déclarations à l’administration, sans risquer une sanction dès le premier manquement.
    Chaque usager, particulier ou entreprise, peut alors rectifier - spontanément ou à la demande de l’administration - son erreur lorsque celle-ci est commise de bonne foi et pour la première fois.
    Le droit à l’erreur concerne les particuliers comme les entreprises, dans l’ensemble des champs de politique publique, dès lors qu’une sanction financière peut être prononcée et à partir du moment où l’erreur est commise de bonne foi.
    Il ne concerne pas :
    • les fraudeurs et les récidivistes ;
    • les erreurs qui portent atteinte à la santé publique, à la sécurité des personnes ou des biens ;
    • les erreurs qui conduisent à contrevenir aux engagements européens et internationaux.
    Attention, le droit à l’erreur permet d’éviter une sanction financière. Mais si des sommes ont été perçues à tort (“ indu ”), elles doivent être remboursées.

  • Quand la pensée positive aide à rester en bonne santé

    Illustration : Quand la pensée positive aide à rester en bonne santé

    L’optimisme, l’émerveillement, la gratitude et de bienveillance font autant de bien à l’esprit qu’à l’organisme. Tout le corps en tire bénéfice.
    La deuxième édition du Printemps de l’optimisme a réuni près de 5 000 personnes à Paris, le samedi 21 mars. La preuve que les Français sont à la recherche d’idées positives afin d’affronter au mieux leur quotidien. Adopter une attitude positive n’est pas seulement bénéfique dans le cadre du travail ou de la vie personnelle, mais également au niveau de la santé.
    L’optimisme, par exemple, aurait un effet direct sur le cœur : il réduit le nombre d’accidents cardiovasculaire et améliore le système immunitaire. Le fait même d’utiliser simplement un langage optimiste serait associé à un risque plus bas de mortalité au sein d’une communauté donnée, rapporte le site The Huffington Post.
    Un système immunitaire plus en forme
    Etre optimiste ne signifie pas uniquement regarder vers le futur avec espoir. C’est une façon générale d’affronter la vie et ses problèmes en cherchant des solutions positives. Eprouver de l’émerveillement à travers l’art, la religion ou la philosophie peut fait partie de cette attitude. Et d’après une étude récente, également citée par le Huffington Post, les personnes ayant ressenti ce sentiment présentent un niveau de marqueurs inflammatoires très bas, soit un moindre risque de maladies auto-immunes et cardiaques.
    Avoir un sentiment de reconnaissance apporte également son lot de bienfaits : une baisse du stress, une amélioration du système immunitaire et une meilleure qualité de sommeil. Et enfin, la bienveillance envers soi-même aiderait à consulter un médecin plus rapidement en cas de symptômes et à adopter une meilleure approche face à une éventuelle maladie. Qu’on soit pour ou contre la méthode Coué, les chercheurs ont donc la preuve que, niveau santé, il vaut mieux rester positif !

  • Occitanie : l'examen dentaire gratuit, c'est désormais aussi pour les enfants de 3 ans

    Illustration : Occitanie : l'examen dentaire gratuit, c'est désormais aussi pour les enfants de 3 ans

    Avec le programme M'T dents, l’Assurance-Maladie permet à tous les enfants et adolescents de 3, 6, 9, 12, 15, 18, 21 et 24 ans de bénéficier d'un rendez-vous gratuit chez le chirurgien-dentiste et de soins, si nécessaire. Ce dispositif a été étendu aux femmes enceintes.
    C'est dès le plus jeune âge et pour toute la vie que se construit la santé bucco-dentaire. Les bonnes habitudes d'hygiène dentaire et la détection d'éventuelles caries permettent de garder des dents saines longtemps. Cela évite également de nombreux problèmes dentaires, parfois longs et coûteux, à l'âge adulte.
    Tous les enfants sont invités, dès l'âge de 3 ans, puis tous les trois ans jusqu'à leur 24 ans, à se rendre chez leur chirurgien-dentiste pour un rendez-vous de prévention. Cet examen ainsi que les soins qui en découlent sont gratuits.
    L'Assurance Maladie adresse un courrier accompagné d'un bon de prise en charge à toutes les familles concernées.
    • Prenez rendez-vous avec le chirurgien-dentiste conventionné de votre choix. Passé le délai d'un an après la date anniversaire de votre enfant, le bon de prise en charge n’est plus valable. Lors de ce rendez-vous, le chirurgien-dentiste examine les dents et les gencives de votre enfant et si besoin, effectue une ou plusieurs radiographies pour vérifier que des caries ne se sont pas nichées entre les dents. C’est aussi l’occasion de rappeler à votre enfant les bons réflexes pour maintenir une bonne santé dentaire.
    • Si des soins sont nécessaires, ils doivent commencer dans les 3 mois suivant l'examen et s'achever dans les 6 mois suivant leur début.
    Vous pouvez visualiser les examens bucco-dentaires réalisés ou à venir sur le portail ameli.fr. Il suffit d’ouvrir votre compte ameli, un compte personnalisé et gratuit.
    Pensez à vous munir de votre bon de prise en charge (PDF, 215.25 Ko) et de votre carte Vitale mise à jour lors de votre rendez-vous chez le chirurgien-dentiste.
    Le rendez-vous et les soins sont pris en charge à 100% par l'Assurance Maladie :
    1. Présentez votre bon de prise en charge au chirurgien-dentiste : vous n’avez pas de frais à avancer pour cet examen bucco-dentaire. Ces frais sont pris en charge directement par l'Assurance Maladie.
    2. Si votre enfant a besoin de soins (traitement des caries et des racines, détartrage, scellement des sillons, etc.), ils sont aussi pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie et vous n'avez pas de frais à avancer. Ces soins doivent être effectués dans les neuf mois qui suivent le premier examen.
    Les autres traitements comme les appareils d’orthodontie ou les prothèses sont en revanche à votre charge aux taux habituels.
    Encore une question ? Besoin d’un conseil ? Contactez votre caisse d’assurance maladie au 3646 (service 0,06 €/min + prix appel)

  • La folie du yoga

    Illustration : La folie du yoga

    Dans un monde dominé par l'esprit, le yoga fait partout de plus en plus d'adaptes. Des fidèles en quête de reconnexion avec leur corps et ses sensations.
    Rien qu'en France, le yoga rassemblerait près de 2 millions de pratiquants, une donnée en constante augmentation.
    Que viennent donc chercher ces adeptes, hommes comme femmes, jeunes comme vieux, urbains comme campagnards ? Car le yoga a ceci de particulier qu'il est accessible à tous, ne requérant que peu de matériel - un simple tapis posé au sol - et de prérequis - avoir un corps et un souffle. La réponse est à chercher au-delà des bienfaits physiques qui pourraient le comparer à n'importe quelle autre discipline sportive.
    "Par le travail sur les postures et la respiration, j'ai appris à écouter mon corps et à me ménager, raconte Tamara, qui pratique le yoga depuis une dizaine d'années. Cette pratique m'a encouragée à avoir la même attitude dans la vie." Car loin d'être une simple proposition fitness, le yoga est une philosophie à part entière. Dans l'un des textes fondateurs, le Yoga-sûtra, il est défini comme la cessation des fluctuations de l'esprit. Plus de deux mille ans après, cette quête apparaît comme le Graal absolu dans un monde occidental gangrené par l'angoisse du lendemain, le burn-out professionnel et la dépression.
    A la différence de la course à pied, par exemple, qui s'apparente plutôt à une évasion, le yoga ramène l'esprit dans l'instant présent. Lorsqu'on se concentre sur son souffle et l'accomplissement d'une posture, le cerveau cesse de ressasser, de faire des projections négatives et se reconnecte au réel.

  • Information Mutuelle Groupe La Dépêche du Midi

    Illustration : Information Mutuelle Groupe La Dépêche du Midi

    Nous avons des appartements disponibles à la location, T2, T3 et T4, vides ou meublés, dans nos résidences :

    . Maurice Sarraut - 48 boulevard de l'Embouchure - 31200 Toulouse

    . Les Villas des Tilleuls - 237 bis route de Saint-Simon - 31300 Toulouse

    Si vous êtes intéressé(e) pour vous, vos proches ou vos enfants étudiants, merci de contacter votre mutuelle :

    . tél. 05 62 11 35 00 (10h à 12h et 14h à 16h)

    . mail : mutuelle@ladepeche.fr

    . courrier : avenue Jean Baylet - 31095 Toulouse Cedex 9

    Egalement, pour vos prochaines vacances, il reste encore quelques disponibilités sur nos sites de :
    . Barcarès
    . Bidart
    . Biscarrosse
    . Luchon
    . Valras

    N'hésitez pas à consulter notre site : mutuelle-depeche.fr

Haut
  • Mutualité Française Midi-Pyrénées
  • Mutuelle Assitance
  • Ameli.fr
  • Espace adhérents
  • Kalivia
  • Institut Toulousain d'Osthéopathie
  • Sites vacances