Actualité Mutualiste

Retour aux actualités

Faire bouger ses neurones

  • Préserver ses capacités intellectuelles est aussi – plus ? – important que de conserver nos aptitudes physiques. Pour lutter contre le ramollissement du cerveau, les scientifiques recommandent de solliciter nos neurones aussi souvent que possible.
    Pourquoi pratiquer la gym cérébrale
    Les résultats scientifiques sont de plus en plus nombreux à démontrer qu’il est possible d’augmenter significativement la probabilité de conserver une bonne santé mentale toute notre vie. Eh oui, le cerveau est capable de créer de nouveaux neurones et de nouvelles connexions neuronales à tout âge ! De même que l’exercice physique et une bonne alimentation influent sur notre santé physique, l’agilité et les performances du cerveau s’entretiennent. La vivacité intellectuelle peut sembler un concept abstrait, mais elle repose sur des mécanismes physiologiques : des neurones stimulés et donc actifs reçoivent plus d’oxygène et d’éléments nutritifs, multiplient les connexions synaptiques entre eux, et secrètent le facteur de croissance neuronale indispensable à leur développement et survie. Autrement dit, plus on se sert de notre réseau neuronal et mieux il résiste aux effets du vieillissement, voire aux maladies neuro-dégénératives.
    Activité cérébrale, ok, mais laquelle ?
    Si la gymnastique cérébrale type sudoku, calcul, associations de mots, etc... ne nous transformera jamais en génie, en revanche sa pratique maintient le cerveau à un bon niveau global d’activité. Jouer au golf n’améliore pas son service au tennis. Reste que pratiquer le golf est bon pour la santé, meilleur que la sédentarité. C’est tout pareil pour les neurones. À tout âge, le cerveau a besoin de nouveaux défis pour ne pas s’endormir sur ses lauriers. Explorer un nouveau domaine sollicite l’intellect autant que la mémoire : apprendre une nouvelle langue, un nouveau sport, se lancer dans une nouvelle activité... sont autant de facteurs d’intense stimulation neuronale, excellents donc pour notre santé intellectuelle. Pour viser le must de la stimulation cérébrale, lancez-vous dans l’apprentissage d’un instrument, qui oblige le cerveau à travailler à la fois sa coordination et sa vivacité. Vous aviez toujours rêvé de jouer du saxo ? C’est le voisin qui va être content.
    Pour vos neurones, suivez le guide
    Vous ne savez pas par où commencer ? Et si vous vous plongiez dans “ Musclez votre cerveau ”, paru aux Editions Vigot. Ce manuel propose de travailler sa mémoire à court et long terme, d’exercer son agilité en calcul mental, développer son intelligence verbale... grâce à un éventail d’exercices qui nécessitent d’être bien réveillés pour s’y attaquer ! Vous pouvez aussi vous essayer à la Brain Gym, une technique qui propose de relier les mouvements du corps aux fonctions cérébrales, ou vous lancer dans l’Entraînement Cérébral du Professeur Kawashima en empruntant la console de vos enfants.
    Finalement, qu’importe la technique, pourvu qu’on ait la pratique.

  • Illustration de l'actualité

Actu Mutualiste

  • Mutualité Française Midi-Pyrénées
  • Mutuelle Assitance
  • Ameli.fr
  • Espace adhérents
  • La téléconsultation avec MesDocteurs
  • Kalixia
  • Sites vacances